bizarre

L’imminence de la guerre rend les Salafistes fous

Posted on

Encore un titre tapageur (et moqueur) de Faty contre les salafistes diraient certains. D’autres se demanderont même s’ils n’ont pas affaire à une “impie” qui aime s’en prendre ainsi aux “islamistes”?

Et  pourtant NON! je ne suis pas chrétienne (et même si je l’étais ce n’est pas un crime que je sache les hommes naissent libres et égaux). Il s’agit juste d’un combat pour cette même autodétermination  que prône le « fameux haine est là (MNLA) ».

S’agit-il d’opposition à l’islam ?

Mais non! L’islam, le vrai n’a rien à voir avec ces occupants qui me donnent matière à billet pour mon blog, comment?

Eh bien, ils s’en sont pris à Moulaye!

Vous ne connaissez pas Moulaye? Il s’agit du dernier malien de Tombouctou ( je ne dirais pas le nom qu’il voudrait entendre!).

C’est un personnage bien bizarre ( je ne vous cache pas que j’en ai une petite peur car il a failli m’agresser au marché une fois).  Avant c’était un fou ordinaire comme on en rencontre dans toutes les capitales africaines : ceux qui passent  la journée à pester contre le président du moment, à lui reprocher tous les maux dont le peuple souffre et qui jouit du luxe et  du pouvoir à leur place.

La touche particulière de Moulaye est son petit côté militaire qui lui vient certainement des différentes formations militaires qu’il a reçu en Libye et au Tchad avant d’être intégré dans l’armée malienne avec le grade de lieutenant lors de la dernière (non l’avant dernière , la dernière c’est celle-ci). Il est  toujours habillé du treillis ou de kaki, comme les salafistes ! (drôle de coïncidence diraient- autres… mais lui n’a point de barbe).  Ayant perdu tout contact avec la réalité, il en néanmoins gardé un contact fort avec l’armée malienne (et non la rébellion, autre chose bizarre).  Moulaye se dit COLONEL et porte tout type d’insignes militaires sur lui (où les sort-il?) et fait le salut militaire à tout venant (même aux enfants qui le provoquent en l’appelant « MON COLONEL » avec entrain).

Après l’occupation de Tombouctou, Moulaye à ajouter à son folklore le drapeau du Mali qu’il est le seul à porter fièrement d’ailleurs dans la vieille ville comme l’atteste la photo prise il y a peu.

C’est cet homme que les salafistes ont arrêté le vendredi dernier ! Le colonel a passé deux nuits dans la prison 5 étoiles de Hamad Mossa.

Les raisons ? Il est accusé de se « moquer » d’eux en enfreignant les « lois islamiques », en portant le drapeau malien sur lui, fumant ; écoutant la musique et les insultant publiquement.

Tout le monde sait désormais que Moulaye a un problème mais et ses geôliers?

Et ils ne s’en sont pas arrêtés là !  L’application de la charia continue sa marche: après s’être pris à quelques bâtiments de l’état (dans le but de faire un coup médiatique!) et je ne vais pas leur faire plaisir en faisant un billet spécial sur le saccage  de l’institut des Hautes études et de Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB),  ils exigent des hommes de porter leur pantalons au-dessus de la cheville.

En effet , Oumar Ould HAMAHA (la barbe rouge qui voulait voir l’islam instauré sur tout l’étendue du territoire malien de Kidal à Kolondièba!) de Ménaka où il a porté secours au MUJAO a renversé la hiérarchie en arrêtant le bourreau des femmes (bonne nouvelle) et en libérant toutes celles qui étaient confinées dans la petite salle du distributeur (  très bonne chose!) et  surtout en exigeant que les hommes portent les pantalons courts  comme le veut la sunna du prophète Mohamed paix et salut sur lui ( une autre bonne chose ? quand ils fouettaient les femmes à cause du voile, les hommes se contentaient d’aller  les chercher après la cérémonie de fouette publique non ?).

Ils ont déclaré avoir enlevé un français (hum….) après s’être dit prêts à négocier avec le gouvernement malien  en proposant de n’appliquer la charia que dans leur soi-disant fief Kidal (rehumm….)

je ne peux m’empêcher de faire un lien entre ces agissements peu catholique(pour ne pas dire wahhabite) des salafistes et l’actualité au Mali, même si Romano PRODI(http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121120190350/onu-maroc-mali-romano-prodinord-mali-une-intervention-pas-possible-avant-septembre-2013-selon-romano-prodi.html) y a mis un petit holà en déclarant qu’une intervention militaire dans le nord du Mali ne devrait pas  être possible avant septembre 2013.  Mais cela inquiète les islamistes  certainement (quel plaisir de savoir que c’est à leur tour d’avoir peur, grrrrrr!!!!)

Quand un proverbe Djerma dit que l’attente n’est pas un poids à porter …