MNLA

Mais pourquoi personne ne veut aider le Mali?

Posted on

Mon billet d’aujourd’hui aurait du mal à être drôle. Les amis je suis en colère et il y a de quoi!

La partie nord du Mali est occupée depuis la fin mars par le MNLA et ses acolytes qui n’ont nullement hésité pour massacrer des soldats maliens sans aucune réaction de la communauté internationale (africaine y compris!). Ces derniers certainement soutenu par Tcharkoyedji (huile de vampire quand je traduis du songhay pour dire Sarkozy) y a procédé à des exactions qui n’ont point fait d’effrois aussi.  le MNLA  n’est pas venu seul , il était accompagné par deux, non trois grands amis aussi bien armés que lui  avec autant de mauvaise foi en solde: AQMI, ANESARDINE,MUJAO.

Ses alliés s’étant rendu compte que le MNLA avait perdu une bonne partie de sa  force avec les résultats des élections du pays colonisateur, se sont attelé à les chasser des grandes villes qu’ils ont conquis ensemble (grâce à la belle tactique de replis stratégique) ainsi il prend la position de l’arroseur arrosé.  Pour quels raisons? Je crois le bien de  The WONK intitulé Mansuétude de l’Europe face au MNLA: La faute à Shakespeare ? Édite beaucoup mieux et m’épargne l’énervement, oh qu’il est clairvoyant SOLO NIARE !Mystique

Je ne vous le cache pas, la nouvelle du contenu du rapport de BAN KI MOON secrétaire général de l’ONU, (qui veut dire refus en bambara) m’a mise dans une colère noire tôt le matin car je suis une inconditionnel des journaux matinaux de RFI.  Il veut même des observateurs de l’ONU pour protéger “les touaregs” du nord du Mali !!! (Je me demande s’ils ne vont pas exiger que nous nous dépigmentions pour  nous réclamer du nord du Mali).

MAIS DANS QUELLE LANGUE FAUT-IL QUE NOUS LE DISIONS POUR QUE CES GENS L’ENTENDE ET LE COMPRENNE??? LES TOUAREGS  NE SONT QU’UNE MINORITÉ DE LA POPULATION DU SEPTENTRIONALE MALIEN!!! LEUR PLATE FORME POLITIQUE QU’ILS PROMÈNENT NE NOUS REPRÉSENTE PAS  (je suis songhay et je sais que n’importe quel sondage sur la population noire de ce territoire le démontrera). Le MNLA N’EST QU’UN PROJET mis en place détruire le MALI.

BAN KI MOON s’inquiète pour le sort des rebelles touaregs qui occupent une grande partie de notre territoire alors qu’ils sont en train de maltraiter la population noire restée sur place.   Et comme il est influent la présidente de la commission de l’union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma le soutient en affirmant

qu’ “Il faut négocier jusqu’à la dernière limite au Mali», ne nous (les maliens?)-t-elle pas un couteau dans le dos?

Mon message pour les populations de Tombouctou, Gao qui ont quitté leurs terres, leurs maisons pour le sud de retourner l’occuper car il n’y plus de recours,  ils se retrouvent  (les autochtones de ces villes) dans la position de l’enfant unique et malade qui n’a personne pour le défendre en cour de récré. La solution n’est pas la fuite en avant mais il faut affronter le danger, peut-être gagnerions-nous? Les soi-disant islamistes exigent aux femmes de se voiler? Aux hommes de porter des pantalons au-dessus de la cheville?  Commence à exiger impôts et taxes? Fouettent en publique  coupe des mains et même décapitent? Soit!

 TOUS LES MALIENS DÉCLARENT A CORPS ET A CRI QU’ILS NE VEULENT PAS ENTENDRE PARLER DE NEGOCIATION AVEC LES “CHOUCHOUS” (je n’ose pas dire coucou, ou même doudou!) de la communauté internationale. Ils ont le droit à l’autodétermination mais NOUS NE SOMMES PAS DU MÊME BORD NI DES MÊMES ABORDS, SACHEZ !

A bon entendeur…

 

 

 

 

ANSARDINE s’en prend aux chiens de Tombouctou: où sont les amis des animaux? (déjà que la tabaski est proche)

Posted on

ANSARDINE à TombouctouLes journaux, les radios, les sites internet relayent à coup de titres tapageurs les sévices que les occupants des trois régions du nord font subir aux populations (moi y compris !) , sur les mausolées profanés, et (héhé !) pourtant il y a du drôle à raconter.

Je ne parlerais que du cas de Tombouctou car ayant assisté aux premiers jours de l’occupation (d’autres diront que j’ai fuit, cela n’engage que moi) par le MNLA (haine est là me plait-je à dire) et ANSARDINE (âne-sardine drôle d’animal nourri à la charia). Est-ce parce qu’ils n’avaient pas de stratégie mûrement réfléchie avant leur raid militaire qu’ils étaient bizarres (je me répète mais c’est nécessaire) ?

Ils ont déjà interdit la cigarette, ils ont  cherché tous les bars et autres maquis pour en détruire les cargaisons d’alcool,  faisant sauter les bouteilles par des tirs dans le tas…  Là j’ai recueilli l’histoire d’un tenancier de bar du quartier Abaradjou  D… qui, quand il vit les moudjahidines s’arrêter devant son bar-restaurant, se vit pousser des ailes et sautant par-dessus un mur pour se retrouver dans la cour de sa belle-mère, oubliant complètement qu’il était torse nu et exhibant son gros ventre. Sa voisine qui me relata les faits se roulait en boule de rire surtout lorsqu’elle imitait le monsieur usant de gestes (la main devant la bouche) pour dire aux habitants de la maison de se taire. Deux jours après il était à Bamako. Son retour dépend certainement du départ de ces Djihadistes !

Quand ils se sont bien installés, après les pillages des services de l’Etat, l’enlèvement de toutes les voitures de l’Etat (vers quelle destination ?), ils ont quitté le camp (pour des raisons qu’ils n’avouent pas) parce que trouvant très louche (la main du saint Mahamane Tambatamba les auraient effrayés!) la mort naturelle de plusieurs combattants, mitraillés le monument d’Alfarouk (en représailles ?!!) ANSARDINE s’est installé et a chassé les rats du MNLA (qui arnaquaient la population noire surtout car avoir la peau blanche est une bénédiction sans tomber dans du racisme primaire je l’espère, c’est triste mais ce n’est que la vérité !). Tous les déplacés du nord au sud vous dirons que les rebelles ne fouillent que les autres (eux sonrai, peulh, bozos), les insultant et se fiant à leur flair pour détecter les militaires qu’ils appellent bambara (oui, alors qu’il y a un tas d’intégrés touaregs (ça y ait le mot est prononcé) qui sont même de pères Bambaras et militaires. Ils n’hésitent pas à faire descendre même les personnes âgées des camions tout en sachant que tout mouvement leur est difficile.

Cela me rappelle l’histoire de cette vieille dame de l’ethnie sonrai (majoritaire à Tombouctou et d’ailleurs au nord du Mali entier) qui me fit beaucoup rire en me racontant son périple (que je vous traduis du sonrai).

–          A Léré, ces maudits nous ont trouvé en train de manger dans une sorte de restaurant

–          Comment ça ? ce n’est pas un vrai ?

–          La femme a préparé le riz au gras le plus rapide de toute ma vie de cuisinière : elle a allumé le feu, elle a mis beaucoup d’eau, elle a mis du sel, un morceau de viande. Ça a bouillant un instant et elle a lavé du riz qui doit dater de l’année où je suis allé au Niger et  pas plus de  vingt minute et ils servaient les passagers  !

–          Vraiment tu as raison, dis-je, et les rebelles ?

–          Ils sont passés devant notre voiture deux fois sans rien nous dire

–          Ils sont ensuite revenus pour entrer dans la seule boutique  en face de nous. Il y avait un d’entre eux qui me regardait chiquer mon tabac un instant. Un gringalet-là

–          Ahan

–          Il s’est dirigé vers moi et m’a tendu un billet de 5000 F CFA

–          Tu l’as pris

–        oui mais je l’ai donné à mes petites-filles qui n’ont pas arrêté de dire que c’était un ancien amant, il pourrait être mon petit-fils même en réalité !

–          Peut-être que tu lui rappelle sa mère en chiquant le tabac !

–          Ces chiens ont-ils des mères pour nous faire ça ? je ne crois pas!

–          Alors qu’ils ont dépouillé d’autres de leur argent, ma tante tu as de la chance

–          Mais il y avait un imbécile qui ressemble à un amaldème (ce terme veut dire retardé mental au Mali) qui voulait me faire descendre de force quand  on était au bac de koriomé.

–          Il m’a dit « hey je n’ai pas dit à toutes les personnes de descendre ? (personne se dit boro en sonrai) » je lui ai répondu que je ne suis pas une personne mais un bargon (qui veut dire barrique en français), les gens ont tellement rit.

–          Tu es descendue?

–         Bien sûr que non il n’avait qu’à monter me faire descendre, Que Dieu les maudisse tous! rajoute-t-elle.

Et malgré toute la douleur qu’ils ressentent, les ressortissants de Tombouctou ne peuvent s’empêcher de rire quand ils se racontent ces anecdotes (teintés de mensonges selon le talent des narrateurs  pour se donner de l’importance peut être).

Ce qui nous a fait rire aujourd’hui  en famille ? Les rebelles s’en prennent aux chiens qu’ils repèrent à leurs aboiements et qu’ils canardent (pour s’entrainer en attendant les combats contre les troupes de la CEDEAO ? je me demande bien !). En tout cas ils affirment que c’est parce que le chien est un animal que l’islam n’apprécie pas il empêche aux bons esprits de rentrer dans la ville, soutiennent-ils !

–          mais ce sont eux les mauvais esprits qui empêchent aux bons de rester chez eux depuis qu’ils sont là. Que Dieu les maudisse ! ( encore une fois) en tout cas nous ne  leur pardonnerons jamais de nous avoir dispersés de cette manière !